Les joueurs mis à contribution pour sauver le jeu made in France !

Publié le par kem

Un rapport d'information de 97 pages (http://www.senat.fr/rap/r12-852/r12-8521.pdf) rédigé par le groupe de travail sur les jeux vidéos (les sénateurs GATTOLIN et RETAILLEAU) pour le compte du Sénat propose 10 solutions pour relancer l'industrie française du jeu vidéo, en profonde mutation actuellement.

Les joueurs mis à contribution pour sauver le jeu made in France !

Parmi ces solutions, on trouve l'instauration d'une nouvelle taxe sur les ventes de jeux vidéo neufs "afin d'alimenter un fonds soutenant la production française". On nous promet un taux très réduit qui correspondrait à un montant de quelques centimes ou dizaines de centimes par jeu sur des produits commercialisés entre 50 et 70€. Cette taxe servirait à financer l'industrie française du secteur des jeux vidéo et pourrait rapporter plusieurs millions d'euros.

A la publication de ce rapport, j'ai déjà pu lire plusieurs réactions négatives à l'instauration de cette nouvelle taxe. En effet, il faut rappeler que les jeux vidéo vont déjà augmenter dès le 1er janvier 2014, la TVA applicable passant de 19,6% à 20%.

Cette nouvelle taxe est avant toute chose faite pour relancer la croissante des entreprises françaises du secteur vidéoludique, en leur permettant de nouvelles subventions et enfin arrêter la fuite des cerveaux vers l'étranger et la délocalisation d'entreprise française innovante vers d'autres lieux plus avantageux fiscalement (au Canada notamment) car oui, la France est en retard dans ce domaine, ce n'est pas nouveau !
Cette taxe serait davantage pour soutenir les PME et TPE et non pas les "gros" du secteur comme Ubisoft ou Ankama car aujourd'hui, le secteur des jeux vidéo est assez éphémère et donc le succès d'un jeu s'opère de sa sortie jusqu'à quelques mois plus tard seulement, une grosse partie de l'investissement initial devant donc être principalement marketing.
Pour cela, le groupe de travail propose aussi l'instauration d'une plateforme de distribution en ligne française de jeux vidéo pour permettre aux plus petits de promouvoir et faire découvrir leurs productions à moindres frais.

Les autres solutions proposées sont des mesures d'aides de financement ou d'allègement fiscal pour permettre aux entreprises vidéoludiques françaises d'être compétitive au niveau international ( surtout que la"touche française" est appréciée de part le monde ! ) et de développement de l'offre de formation lié à ce domaine.

Ces solutions ne sont pour le moment que des propositions, rappelons que de nombreux rapports rédigés par les commissions sénatoriales ne sont jamais votées. Alors, vous êtes plutôt pour ou contre cette nouvelle taxe?

Publié dans actu

Commenter cet article

kem 28/09/2013 23:24

je suis pas convaincue que ça serve à grand chose, faudrait plutôt baisser les charges des entreprises pour qu'on soit compétitif, mais ça, ils le feront jamais, quel beau pays cette France de TaxeS

link-tothepast 28/09/2013 18:33

Personnellement, je ne suis pas contre payer une taxe de quelques centimes ou dizaines de centimes sur les jeux que j'achète neufs si elle est vraiment utile à l'industrie française du jeu vidéo.
Mais je doute profondément que ce soit le cas, que cette taxe résolve le problème de la fuite des cerveaux à l'étranger, de la délocalisation des entreprises, et du manque de budget marketing des petites boites...
Une taxe qui intervient "sur les jeux neufs" à l'aube où les éditeurs sont en train de flinguer le marché de l'occasion...