TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

Publié le par Kem

BROKEN SWORD - LES CHEVALIERS DE BAPHOMET

Editeur : Revolution Software

Développeur : Bam !

Année : 2002

TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

Ayant récemment commandé une game boy micro et ayant reçu en même temps un colis de jeux gba, je me devais de tester la bête. Tiens, celui-là m'interpelle : BROKEN SWORD. Ça me dit quelque chose, je tourne la boite pour lire le verso. Voilà, j'ai trouvé. J'y ai déjà joué il y a bien longtemps sur PS1 !! Mais faire du point & clic sur la télé avec une manette,... j'avais vite laissé tomber. Vous allez me dire que c'est pas mieux d'y jouer sur une game boy micro, mais j'avais enfin la chance de pouvoir tenter de finir ce jeu. L'histoire me plaisait bien...

TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

Allez je me lance. Je crée une partie. L'histoire me captive rapidement, j'en oublie presque qu'on n'entend pas les personnages parler et que ça fait un paquet de truc à lire sur un si petit écran. La musique n'est pas sensationnelle mais elle colle parfaitement aux moments clés.

George Stobbart, un touriste américain, est assis à une terrasse de café quand soudain, il y a une explosion. Principal témoin, le blondinet va se mettre en tête de chercher le fin mot de l'histoire et se transformer en détective privé. Sa quête va l’amener à parcourir les rues de Paris ainsi que divers lieux du bassin européen (Irlande, Espagne, Syrie). Il va rapidement être aidé par une journaliste, Nico, qu'il cherche à conquérir. Les indices les lancent à la poursuite des Templiers, sombre ordre existant depuis des siècles et qui cherche à reforger l'épée de Baphomet qui leur permettra de régner sur le monde...

Bref rappel de l'histoire

TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

Passons maintenant à la jouabilité. Ce portage sur GBA est parfaitement réussi, bien qu'on puisse en douter de premier abord. Malgré le fait que la game boy advance ne possède qu'une croix directionnelle, deux boutons et deux gâchettes, cela est amplement suffisant. On navigue facilement dans l'inventaire. Parfois, il peut s'avérer difficile d'observer quelque chose en particulier, la gâchette droite est donc là pour faire défiler les objets examinables à l'écran (par contre ça a l'inconvénient de rendre beaucoup plus facile le jeu).

TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

Cette version du jeu est malheureusement buggée, j'en ai fait la triste expérience : Parce que je n'ai pas suivi le chemin tracé par les développeurs dans l'ordre exact, je me suis trouvée coincée à Paris sans rien pouvoir faire d'autre après quelques jours et une calvitie naissante à force de se tirer les cheveux que de m'abaisser à aller lire la solution sur le net... Mais la honte fit vite place à la stupeur : IL NE FAUT SURTOUT PAS ALLER ENQUÊTER EN ESPAGNE AVANT D'ALLER EN SYRIE !!!! BUG !! BUG!! BUG!! Sur le coup franchement j'ai soigneusement rangé la cartouche du jeu dans sa boite (vous me croyez?) en prononçant quelques mots d'oiseaux et je fis le jeüne de ce jeu pendant plusieurs jours...

La colère passée, je me décidais à recommencer une partie depuis le début (sobrement nommée BUGDEMERDE). Pas facile de recommencer ce genre de jeu. Une fois qu'on a lu l'histoire, on a pas trop envie de tout relire, du coup pour gagner du temps on appuie en boucle sur le bouton pour faire défiler le texte et on oublie qu'il fallait choisir une réponse et du coup on a un mauvais choix et paf "GAME OVER", on se retrouve au cimetière... Bon allez on se remotive et on lit rapidement le texte. On prend soin de sauvegarder régulièrement des fois que notre parkinsonite aigüe reprenne le dessus.

La délivrance : Ca y est, je peux aller en Syrie ! Youpi !! Je croise juste les doigts qu'il n'y ait pas d'autres bugs.

Après quelques heures de jeux et une très bonne intrigue, c'est le dénouement !

TEST : Les chevaliers de Baphomet - GameBoy Advance

CONCLUSION : Heureusement que ce jeu possède une très bonne intrigue qui permet au joueur motivé de passer outre les quelques bugs que possède ce portage sur Game boy advance. Ce genre de jeu est certes très linéaire, mais on passe parfois plusieurs heures à chercher comment résoudre les énigmes et à aller de l'avant.

SCENARIO : Bonne intrigue, captivant.

GRAPHISMES : C'est mignon mais ça reste du game boy advance. On voit mal les détails.

SONS : Franchement c'est pas ce qui m'a le plus marqué. Comme je l'ai dit, la musique colle bien aux moments clés, le reste du temps, on y fait pas attention.

JOUABILITE : Très bien pensée, on a toujours une solution pour accéder à l'objet examinable si on arrive pas à le sélectionner avec la croix directionnelle.

DUREE DE VIE : Infinie. Il suffit d'aller en Espagne avant d'aller en Syrie et comme ça vous pouvez recommencer indéfiniment le jeu. Bien sûr c'est une blague!!! (désolé le bug m'a laissé un gout amer quand même). Le jeu se termine en quelques heures. Pas assez long à mon goût.

NOTE FINALE: 4/6

Publié dans test gba

Commenter cet article